Poster un commentaire

La Santé à l’heure du numérique : la CIDMEF ouvre le bal à l’Ucad

P1100594Un projet intitulé « le Numérique Educatif en Santé » vient d’être lancé, ce matin, par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). Estimé à environ 600 000 euros, ce programme mis au point par la Conférence Internationale des Doyens et des Facultés de Médecine d’Expression Française (CIDMEF), a bénéficié de l’appui technique et financier d’Orange France et du laboratoire Orange Labs de Paris.

La Conférence Internationale des Doyens et des Facultés de Médecine d’Expression Française (CIDMEF) a procédé au lancement de son projet d’appui à la formation numérique en santé, le jeudi 27 novembre. Pour ce faire, la CIDMEF a remis symboliquement trente (30) tablettes à des étudiants de 4ème année D.E.S.S en médecine. Selon Francke JEAN-PAUL, l’objectif est d’intéresser les étudiants aux technologies de l’information et à utiliser les outils numériques dans leur formation. Le directeur adjoint de la CIDMEF a indiqué que le coût total du projet « le Numérique Educatif en Santé » est évalué à environ six cents mille (600 000) euros soit près de trois cents quatre-vingts dix millions (390 000 000) de nos francs.

Ces tablettes, financées par Orange France sont dotées de contenus en informations médicales, mais aussi des cours et livres en ligne en pédiatrie, pneumologie, cardiologie et en gynécologie. Elles permettront une discussion entre universitaires de l’importance du numérique dans la formation surtout en santé et de partager des connaissances. Cela va également faciliter le travail des médecins surtout ceux qui sont dans les zones reculées et de s’informer sur l’épidémie d’Ebola pour bien sensibiliser les populations.

Pour le directeur régional de l’AUF Jemaiel BEN BRAHIM, cette initiative s’inscrit dans le cadre de la promotion de la formation numérique. Elle va également permettre aux étudiants de suivre des formations en ligne et à distance. Et de poursuivre : « l’AUF est le pionnier du numérique et tente d’assister et accompagner les Etats membres dans ce processus ».

C’est dans cette optique que l’AUF a implanté quarante-deux (42) campus numériques francophones dans les pays membres, dont neuf (9) en Afrique de l’Ouest. Au Sénégal aussi, on en compte trois (3) dans chacune des universités de Dakar, de Saint-Louis et de Ziguinchor. A noter que le Master en ligne a déjà commencé à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis depuis 2005.

Ce projet est un essai qui prévoit cent cinquante (150) tablettes pour le Sénégal en plus de celles déjà offertes, a-t-on appris du Doyen de la Faculté de Médecine de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Abdrahamane Dia. Et d’ajouter que : « Ça, c’est la première phase après nous allons l’étendre dans la sous-région ouest-africaine à commencer par la Côte d’Ivoire et le Mali, ainsi de suite. C’est un projet ambitieux et couteux donc il faudra plus de sponsors ».

Ces tablettes seront officiellement remises aux bénéficiaires demain, vendredi 28 novembre, par une délégation mandatée à cet effet par la CIDMEF.

Ahamadou Mahamar TOURE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :