Poster un commentaire

Plus génial, c’est lui l’artiste.

Et pour sortir de l’ordinaire, il n’y a pas mieux que de croire en soi. Ce photographe professionnel, artiste et laborantin en est une illustration. Il a inventé un art que luiIMG_0462 seul pratique au Sénégal et entend partager son savoir faire avec les jeunes générations.

Il s’appelle Abdou Aziz DJIRE. Un villageois comme tous les autres au Grand Théâtre National.

Là on voit la photo du secrétaire général sortant de la francophonie M. Abdou Diouf dans une bouteille. Comment l’avez-vous fait ?

La technique consiste à tout introduire par l’ouverture de la bouteille, la photo, les accessoires et le bois. Je tiens à préciser que mes doigts ne peuvent pas entrés dans la bouteille.

Sachant que même le doigt ne peut s’introduire dans la bouteille. Comment faites-vous l’assemblage ?

C’est difficile de vous l’expliquer sans que vous ne soyez dans mon atelier. Ce sont des outils que j’ai moi-même fabriqué. Et j’introduis tout à l’intérieur. Il faut de la patience pour venir à bout de ce métier.

D’où vous est venue l’idée de faire ça ?

Je suis un artiste. J’ai fait plusieurs œuvres d’art. Des tableaux à base de sable. Une fois j’ai fait une photo, l’idée m’est venue comme çà de la coller à l’extérieur de la bouteille. Mais, je me suis dit que ce n’était pas génial. Tout le monde pouvait se lever un jour collé n’importe quelle photo sur n’importe quelle bouteille sans effort. Je l’ai observé un long moment. La vision que j’avais de l’image me plaisait mais je devais trouver plus original.

C’est quand même étonnant.

A première vue les gens s’étonnent. Mais il n’y rien de magique dans ce que je fais. Je le fais avec beaucoup de patience. Beaucoup de concentration. Je travaille dans d’imposantes conditions. Quand j’entre dans mon atelier qui est une sorte de laboratoire, je ne veux parler à personne.

Il y a plusieurs étapes dans cette forme d’art là. Si je suis déconcentré, je risque de déchirer la photo et de recommencer à zéro. Ce n’est pas toute bouteille que je commence que j’arrive à terminer. Parfois un petit détail peut tout remettre en cause.

Vous avez besoin de combien de temps pour finir avec une bouteille ?

Je ne travaille jamais une seule bouteille à longueur de temps.

En d’autres termes ?

Je procède étape par étape en alignant trois à quatre bouteilles. C’est un cycle qui continue jusqu’à l’épuisement. Je peux finir ce nombre de bouteilles en deux jours ou moins si je n’arrête pas.

Vous faite un peu de la valeur ajoutée. Les visses vous les achetez. Il y a aussi du bois.

Le bois c’est des règles que j’ai faites moi-même selon la taille de la photo. La photo aussi je l’adapte à la profondeur de la bouteille. Tout est calculé. C’est de la mathématique.

Votre entreprise vous rapporte combien ?

Bon voila c’est ça. Je n’ai jamais vendu de bouteille. La raison pour laquelle je voudrais prévoir de faire une exposition est de celle là : les El hadji DIOUF, Youssouf NDOUR, Balla GAYE, entre autre, en face de la presse. Je voudrais qu’ils s’intéressent à ce que je fais. Des célébrités paient toujours mieux que le citoyen ordinaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :