Poster un commentaire

Village de la francophonie : Le CLAC au service de la lecture publique

Des centres de lecture à la disposition des peuples des pays membres de l’organisation internationale de la francophonie. Plus de 300 Centre de lecture et d’animation culturel dans plusieurs pays dans les différents continents.

Le Centre de lecture et d’animation culturel (CLAC) est  une bibliothèque qui permet à la population locale de lire, de s’informer, échanger et se distraire. L’objectif de cette exposition selon Francine Mour chargée du programme de lecture public à l’Organisation Internationale de la Francophonie est de « montrer aux visiteurs ce que s’est qu’un CLAC. Ce projet, c’est de la documentation variée, des équipements adaptés à ses besoins et des programmes d’animation qui attire les plus petits qui ne savent pas lire et écrire… ».

Pour l’animateur du CLAC, Abdoulaye Ba, « c’est pour mieux valoriser la langue française à travers les livres et la lecture publique. Faire aimer les visiteurs la lecture ».

Etant une initiative de l’Organisation Internationale de la Francophonie, « le CLAC est présent dans 21 pays travers le monde. De l’Afrique subsaharienne, des Caraïbes, du moyen Orient et de l’Océan Indien dont  305 Centres d’animations culturelles » informe madame Mour. Pour la chargée de programme de lecture publique à l’OIF, «cette exposition permet de montrer que le livre est une richesse, il permet de se libérer de partir vers d’autres horizons ».

« Les livres ne sont pas vendu ni prêté ni offert le public les consultes sur place parce que après ici, ces livres vont être envoyés dans un CLAC à Nguénienne pour être monté » précise Francine Mour.

Pour ce visiteur trouvé sur place, Mor Dieng, «  c’est intéressant de voir de tel initiative parce que ça apporte un plus à l’éducation. Il plaide par ailleurs pour la multiplication de ce genre d’espace. C’est important que le CLAC pense à multiplier les espaces pour que l’accessibilité des ouvrages soit facile pour les élèves, étudiants et chercheurs ». « Le CLAC permet à une partie de la population alphabétisé d’accéder à la lecture et aux besoins de lecture des élèves ». Le clac c’est aussi d’autres activités comme l’appuie des partenaires locaux du développement dont entre autre, les alphabétiseurs, agents de santé, association…

Il encourage aussi la création des foyers d’échange et la formation dans le domaine de l’alphabétisation.

Le CLAC répond aux besoins des populations qui n’ont pas accès aux moyens modernes d’information. Le centre est susceptible de répondre aux besoins d’une communauté de cinq à 25 milles personnes. Pour la gestion des CLACS, un comité de pilotage représentatif des différents secteurs d’activités de la société civile contribue au bon fonctionnement du centre et participe à l’élaboration du programme d’activité. Abdoul G. Diallo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :