Poster un commentaire

Baisse du niveau de la langue : Le français marche à reculons

L’Organisation  internationale de la Francophonie (Oif) compte 77 Etats membres. Cependant le niveau des personnes qui utilisent la langue française a diminué.

L’Organisation internationale de la Francophonie (Oif) s’est fixée un certains nombre d’objectifs. Parmi eux, « permettre aux enseignants d’acquérir une meilleure didactique du français selon l’environnement linguistique dans lequel ils travaillent ». Cette initiative n’a pas donné les résultats escomptés.

« L’Oif s’intéresse aux langues parlées dans l’espace francophone, notamment le français. Il y a une dizaine d’années, nous avons réalisé, à Libreville, des états généraux sur la langue française. Ceux-ci nous ont permis d’arriver au constat selon lequel le niveau de la langue est en train de diminuer dans beaucoup d’institutions et d’espaces où le français est enseigné ou parlé ». Ces propos émanent de la bouche de Racine Senghor. Il les a tenus, hier,  lors de la cérémonie de remise de dictionnaires aux étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Racine Senghor était le représentant de la Directrice de la Diversité  et du Développement culturel de l’Oif.

« J’ai enseigné le français et je sais que certains élèves n’ont jamais touché à un dictionnaire. Parce qu’ils n’ont  pas les moyens de l’acheter. L’absence de bibliothèque est notée dans les collèges et lycées. On constate qu’il n’y a même pas de dictionnaire dans certaines maisons. Rien ne vaut les dictionnaires comme Larousse ou Robert. Non seulement, il y a des mots mais il y a des images», ajoute-il.

Selon Sokhna Diagne Ndiaye, membre du conseil de la Fondation de l’Ucad, il faut faire preuve d’innovation pour remédier aux problèmes qui touchent l’enseignement. « Nos universités manquent de moyens. En Amérique du Nord (Etas Unis, Canada), l’essentiel du budget des universités est financé par d’anciens étudiants de l’Université. Dans certaines universités  des Etats-Unis, 60% du budget de fonctionnement est financé par d’anciens étudiants. Ils ont décidé de créer des fondations universitaires et de les placer au cœur de leurs stratégies le financement. L’Université doit également fédérer autour d’elles les acteurs publics et privés. Elle doit également faire appel à l’Etat, aux collectivités locales, aux entreprises, et aux  partenaires au développement », dit-elle. El Hadji fallilou Fall

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :