Poster un commentaire

Abdou Diouf : « Ce 15ème Sommet n’est pas comme les autres »

CeremonieLe XVème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’OIF s’est officiellement ouvert ce matin à Dakar. La cérémonie s’est déroulée au Centre Internationale de Conférence de Diamniadio (CICD) qui porte désormais le nom d’Abdou Diouf. Ce centre a été récemment construit pour abriter ce grand événement qui regroupe 77 pays ayant en partage l’usage du Français.

Le Sénégal accueille pour la 2ème fois le sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), 25 ans après la IIIème conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement tenue à Dakar 24-26 mai 1989, une première en Afrique. La mobilisation était à la hauteur de l’événement, retransmis en direct sur la radio et la télévision de l’Etat. Une délégation massive composée d’invités et d’acteurs concernés et de responsables de l’OIF. Plus 900 journalistes accrédités et une salle de presse bien installée et équipée, bref toute la logistique adéquate et les dispositions nécessaires pour une bonne couverture et un bon déroulement du sommet. Des artistes et des cinéastes pour planter le décor et tenir en haleine le public.

Ce 15ème sommet est le moment et de lieu pour le pays de la Teranga de rendre hommage au père fondateur de la Francophonie, le président poète Léopold Sédar Senghor. C’est également l’occasion de dresser le bilan du Secrétaire général sortant de l’OIF, Abdou Diouf. Un bilan jugé « excellent » à « l’unanimité », puisque l’ancien président sénégalais a su moderniser et rationnaliser le fonctionnement de l’OIF, pendant ses 3 magistères (12 ans).

Le thème de ce présent sommet s’intitule « Femmes et jeunes en Francophonie : Vecteur de paix, acteurs de développement ». Un thème qui vient à point nommé quand on sait que les femmes occupent une place de choix dans toute société et que les jeunes constituent l’avenir. « A tout Seigneur, tout Honneur » dit-on. Ainsi, c’est le président de la République Macky Sall qui est passé le premier à la tribune pour donner le ton aux 16 discours prévus à l’ordre du jour. Dans son allocution, après les mots de bienvenue et les salutations d’usage, il a évoqué les grands défis auxquels l’OIF fait face et l’importance de la langue française pour ses locuteurs (environ 275 millions). Et de s’interroger : « Que serait le monde sans la force vitale des femmes et les jeunes qui sont le futur ».

Autre point marquant de son intervention, c’est l’honneur porté sur la personne du bâtisseur de l’OIF, Abdou Diouf. Macky Sall a déclaré que : « le Centre Internationale de Conférence de Diamniadio (CICD) initialement baptisé par lui ‘Le miroir des baobabs s’appellera désormais le Centre Internationale de Conférence Abdou Diouf (CICAD) ». Rappelons que ce joyau architectural flambant neuf situé à 27 km de Dakar  a coûté 57 milliards de FCFA.

Une décision qui n’a pas laissé indifférent l’intéressé ni l’assistance aux applaudissements cadencés et incessants. Surpris et ému, l’ancien gouverneur et chef de cabinet de Senghor a manqué de mots pour remercier le président Sall, a-t-il affirmé. Et de poursuivre : « Monsieur le président vous m’avez foudroyé, dans le sens positif bien sûr » a-t-il précisé. Avant d’ajouter que : « Ce sommet n’est pas comme les autres, parce que c’est la première fois qu’autant de chefs d’Etat participent à un sommet ». Pour l’occasion, une trentaine de chefs d’Etats et de gouvernements dont le nouveau président du Burkina Faso, Michel Kafando qui en est à son premier déplacement officiel depuis sa désignation.

Ensuite tour à tour les allocutions se sont suivies. Elles ont essentiellement porté sur l’importance du français, la promotion de la démocratie, le respect des constitutions, la coopération, la libre circulation des biens et des personnes, mais aussi et surtout, l’économie qui est revenue plusieurs dans les interventions. Pour une communauté de 77 Etats et gouvernements (57 membres et 20 observateurs), ces enjeux paraissent aussi importants que prioritaires.

Par ailleurs, les discours se sont axés les défis liés à la sécurité, à la lutte contre le terrorisme, aux changements climatiques, mais également l’éradication de l’épidémie d’Ebola qui sévit dans l’espace francophone depuis quelques mois. La question des femmes et des jeunes aussi a été au cœur des interventions de ce XVème Sommet, Dakar 2014.

Après les différents discours, les chefs d’Etat et de gouvernement ont eu droit à un déjeuner offert par le désormais ancien Secrétaire général de l’OIF, Abdou Diouf. Le nom de son successeur sera connu demain dimanche à l’issue des différentes délibérations à huit clos prévues ce week-end, qui d’ores et déjà ont débuté cet après-midi au CICAD.

Ahamadou Mahamar TOURE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :