Poster un commentaire

Contre-sommet de la francophonie : Les organisateurs ont rendu hommage aux tirailleurs sénégalais

Les tirailleurs sénégalais ont eu droit à un hommage hier. Il leur a été rendu par les initiateurs du mouvement « contre-sommet de la Francophonie ».

Hier, au moment où le président sénégalais, Macky Sall s’apprêtait  à accueillir ses homologues chefs d’Etats, le « mouvement contre-sommet de la Francophonie » a préféré rendre hommage aux tirailleurs sénégalais. A cet effet, une conférence publique a été organisée par le groupe appelé Refondation  sur les « Martyrs de 1994 ».

« Nous avons décidé d’organiser le colloque pour offrir un espace de liberté, de réflexion et d’analyse. Nous parlons de questions liées à l’engagement par rapport au patriotisme et la souveraineté nationale. Le développement de l’Afrique doit être comme un progrès. Cela doit passer par nous-mêmes, sur la base de nos propres principes. Un développement sans la liberté, cela ne veut rien dire. Donc, il est  important pour nous d’offrir ce cadre au moment où se tient le sommet de la Francophonie. Nous pensons qu’il y a d’autres questions beaucoup plus importantes que l’avenir de la Francophonie, d’un groupe, d’une institution qui,  pour nous, ne fait que perpétuer de manière plus subtile et moins perceptible les systèmes de domination qui nous ont toujours écrasé », a déclaré Cheikh Guèye, coordonnateur de la Refondation  sur les « Martyrs de 1994 ».

«  Au-delà du caractère scientifique des débats, les tirailleurs constituent des symboles. La rencontre a une valeur symbolique très importante. Il y a 70 ans, des tirailleurs sénégalais étaient assassinés parce qu’ils réclamaient leurs droits. Parler de cette histoire permet aux jeunes générations de savoir ce qui s’est passé. Il est primordial que ces échanges aient lieu pour permettre aux jeunes de s’inspirer de ces hommes de valeurs pour refuser que des crimes de ce type aient encore lieu. Il est très important pour nous de garder la mémoire de leurs luttes, de la domination française sur notre pays et élégamment d’avoir une pensée pour eux. Cette conférence est aussi un espace de transmission de s’avoir et d’engagement », a-t-il ajouté.

Cheikh Guèye n’est pas convaincu par la décision de la France de remettre les archives concernant les tirailleurs au Sénégal. « C’est sûr que la France ne transmettra jamais des archives gênantes. Elle n’a pas fait la remise des archives au bon moment et ne remettra jamais la totalité. Pour nous, c’est insignifiant. Il y a d’autres enjeux plus importants que la remise d’une partie des archives qui ne fait que conforter une partie des thèses françaises que nous connaissons déjà », a-t-il regretté.  El Hadji Fallilou Fall

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :