Poster un commentaire

Éditions des Ecoles Nouvelles Africaines du Sénégal : L’apprentissage de la culture sénégalaise à travers le français

Il y a longtemps, les manuels scolaires étaient inspirés de la culture française, mais depuis 1999 les Editions des écoles nouvelles africaines du Sénégal (EENAS) traitent des thèmes tirés de la culture sénégalaise.

Au XVème sommet de la Francophonie, deux endroits abritent les activités. Le Centre de conférence de Diamniadio est le lieu de rendez-vous des chefs d’Etats et de gouvernements. Le Grand Théâtre est aménagé et s’appelle pour l’occasion le Village de la Francophonie. C’est là que les activités musicales et culturelles se passent. C’est là où se situent également les stands des pays participant au sommet mais aussi ceux dédiés à la presse. La variété des sonorités musicales et des prestations de danse des différentes ethnies du Sénégal cache le côté éducatif du village. Les gens s’attardent le plus souvent sur la prestation des artistes qui font leur spectacle en plein air, devant l’entrée de la salle des accréditations.

Pourtant, le village regorge d’espace où sont exposés de très bons livres ou des œuvres qui parlent de l’actualité. C’est le cas du stand des Editions des écoles nouvelles africaines du Sénégal (EENAS). Des manuels scolaires sont étalés sur une table en plus des ouvrages installés sur des placards. On peut y lire Marie, Madi et le français. C’est le nom d’une collection de livres comme Sidi et Rama, Amy et Remi. Ce livre est disponible du CI au C1. Il traite les mathématiques, la langue française et le développement durable. Pour l’une des gérants du stand, Dahla Guèye  « Marie, Madi et le français répond à tous points aux exigences de l’approche par les compétences qui s’appuie sur la pédagogie de l’interprétation. Cette collection a pour objet d’assurer le développement de toutes les compétences du programme d’éducation de base du Sénégal ».

Les Editions des écoles nouvelles africaines du Sénégal sont nées en 1999. Leurs manuels sont agréés par le ministère de l’Education nationale.  « Marie, Madi et le français  est une collection qui favorise l’intégration des activités en communication orale, en lecture et en production d’écrits dans des situations d’apprentissage significatives de la vie quotidienne », renseigne Dahla Guèye.

Les thèmes traités dans les ouvrages sont inspirés des réalités sénégalaises pour permettre aux élèves de s’approprier les richesses de leur culture.  Ils sont écrits par des enseignants sénégalais. Leur objectif est de garantir aux élèves une meilleure intégration des acquis. El Hadji Fallilou Fall

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :