Poster un commentaire

L’humour Francophonie : le peuple de Senghor dévoile ses legs artistiques…

La francophonie c’est aussi beaucoup d’humour. Le public présent lors de la cérémonie de remise du prix de Cinq continents de la Francophonie, ne dira pas le contraire. 

C’est sous son regard amusé que le secrétaire sortant de la Francophonie, Abdou Diouf s’est fait imiter par l’artiste Sénégalais « Sanex ». Après la scène de liesse qui a accompagné son arrivé, M. Diouf en a pris pour sa taille remarquable.

L’artiste comédien « Sanex » l’a reprit jusqu’au moindre geste. Il a reproduit tout d’Abdou Diouf, la démarche posée et harmonieuse, les pas fermes et ralentis, les cheveux blanchis par le poids de l’âge, rien ne manquait au physique. En plus de son talent sans faille, le bourreau de Diouf a eu une belle réussite dans son accoutrement car aidé par sa taille qui avoisine celle Diouf.

Sur scène, l’artiste s’est transformé en un Abdou Diouf des grands discours, sur le plan de la pertinence et de la courtoisie. Le meilleur de sa prestation correspond peut-être au moment où dit « vouloir rendre à César ce qui est à Senghor ».

Le rire c’était aussi « Karim Chichi, l’expert des pourcentages ». Il n’a épargné personne, des hommes mariés aux femmes en passant par les policiers Sénégal qu’il a substitués aux policiers ivoiriens, car la salle grouillée de forces de l’ordre, avant de les traiter « d’ivrogne du 31 décembre ». Selon lui, 99 % des femmes qui ont un véhicule trompent leurs femmes ; 95 % des hommes qui ont peur de leurs femmes les trompent aux heures de pause entre 12h et 15 h, dans le répertoire téléphonique des hommes s’il y a Karim1, il y a Karim 2 et 3 qui sont des femmes en réalité. Bien sûr c’est juste pour rire.

Selon, Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, si le président-poète pouvait être à la rencontre, il allait rappelle ce vers où il disait «Nous sommes les hommes de la danse, dont les pieds reprennent vigueur en frappant le sol dur. C’est ainsi que le spectacle fut assuré par les jeunes de Sén Petit Gallé, du chanteur Thione Balago Seck, mais aussi du groupe « Magic Système » qui a même fait danser les officielles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :