Poster un commentaire

Petits pas au grand théâtre : Le monde reste toujours petit

IMG_0394Ils  viennent de toutes les écoles pour prendre le cours magistral de leur vie. Chaque matin depuis l’ouverture du village de la francophonie au Grand Théâtre National. Nos amis apprentis reporters s’intéressent à tout. Tout ce qui différent de l’environnement de leurs écoles respectives. 

On comprend leur enthousiasme. Prendre des leçons en présence de   l’ancien Président du Sénégal, le secrétaire général l’Organisation Internationale de la Francophonie M. Abdou DIOUF, n’arrive pas tous les jours.

Dié Aissatou MBAYE fait ses petits pas  dans les couloirs de ce bâtiment démesuré. Mots pour mots, elle vient des PETITS PAS de Sacrés Cœurs, une école fondamentale. Âgé de douze ans, cette dakaroise s’étonne des découvertes quelle fait ici et là à coté stand où se vend les médicaments traditionnels du bénin. Elle hésite à répondre aux questions qu’on lui pose comme si elle avait avalé sa langue. Ou bien quelle voulait avaler autre chose que cela. Des sucreries que cette jeune dame est entrain de servir aux visiteurs de leur stand.

Il dix heures pas passé de quarante cinq minutes, le Vietnam marque la pause qu’il faut pour recharger ses batteries. A Madagascar choisit cette heure pour procéder au dernier réglage car selon l’information « les épouses des chefs d’Etat vont visités les stands à seize heures ». Il est prévu qu’elles soient accompagnées par le Président français François Hollande, tellement il a la confiance de ses homologues africains qui lui ont témoigné tout le respect et leur considération à un hôte de marque de son rang. Le président est apparu dans ce somptueux Centre International des Conférences de Diamniadio comme le petit grand frère face à un homme ou un femme d’Etat c’est son devoir ? Mais un homme ou une femme d’Etat doit en meme temps servir les valeurs universelles.

Face à Abdou Diouf qui à l’entame de son propos a honoré tout le Sénégal, par cette belle expression à l’endroit du Président Macky SALL: « M. le gardien de la constitution ». Qui mieux que DIOUF qui est resté au pouvoir pendant vingt bonnes années connait le sens de cette expression. Avant de laisser entendre que son jeune frère l’a littéralement foudroyé mais positivement. Le chef de l’Etat a quand même décidé que centre porte le nom ABDOU DIOUF pour postérité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :